Sujet : Livres sur l'art du VITRAIL

1 résultat

VEAUDEQUIN, Maurice (1893-1939).

Vitraux d'art.

Valenciennes, sans éditeur, Années 1920-1930. Exceptionnel ensemble de projets originaux de vitraux dart, accompagné dune version préparatoire en photographies et dune version imprimée du catalogue de lartisan, années 1920-1930, ainsi que d'un dossier d'archives. Lensemble est composé comme suit : - 9 maquettes de vitraux à motifs religieux (11,5 x 22 cm) : la Cène (2), la Ste Famille, ND de Lourdes (3), Ste Philomène, St Pierre, le Sacré Cur. Aquarelle et gouache sur papier fort. Au verso, certains portent la mention « accepté », ainsi que des commentaires critiques sur lesthétique de luvre.- 1 vitrail du souvenir, hommage « aux enfants de Neuvilly (Nord) morts pour la France » : cette aquarelle de 16 x 15,5 cm représente un soldat de la Première Guerre mondiale gisant aux pieds dun Christ en croix, avec à larrière-plan, un paysage vallonné parsemé de croix de bois, symbole du calvaire enduré par les combattants durant le conflit, et du sacrifice de nombre dentre eux. - 3 maquettes (11,5 x 32 cm) évoquant le miracle de Foy-Notre-Dame (diocèse de Namur en Belgique), cest-à-dire la découverte dune statue de la Vierge Marie par un bûcheron, en 1609, dans un chêne quil venait dabattre, destiné à un charpentier de Dinant. Ce fut lorigine dun sanctuaire marial érigé en 1623 pour accueillir de nombreux pèlerins. Les trois cartons, aquarellés et gouachés, retracent la découverte de ND de Foy puis le moulage de la statue (2 propositions), avec des traits dune saisissante modernité. - 2 projets aquarellés de verrières décoratives, mettant en scène des animaux : un lion au bord dun ruisseau (12,5 x 24,5 cm), des poissons dans des fonds sous-marins (11 x 22 cm). - 1 grand vitrail à quatre pans, à décor de feuillages et de fleurs (32 x 29 cm), signé et daté dans la planche. Aquarelle et gouache sur papier.- Un album (34,5 x 24,5 cm) relié en papier cuir, contenant 25 photographies sur 6 planches quutilisait vraisemblablement le maître-verrier afin de présenter son travail : vitraux décoratifs à motifs floraux (séries A, B, C), vitraux pour chapelles (notamment funéraires), objets divers dameublement en verre (panneaux décoratifs, plateau, paravent, écran, porte de buffet, écran), vitraux déglise. -un extrait de catalogue imprimé en phototypie, soit 8 pages reliées par un ruban, où lon retrouve les créations photographiées du portfolio, titrées et numérotées, auxquelles sajoutent celles de deux planches : plafonds lumineux, enseignes et réclames lumineuses. Des annotations manuscrites indiquent les prix, qui varient selon la méthode de réalisation, « cathédrale » ou « perlé ». De styles variés, ces créations manifestent une influence certaine de lArt Déco.- un dossier d'archives comprenant factures, correspondance professionnelle, notes, documentation de l'entrepreneur : 43 lettres (manuscrites ou tapuscrites) qui émanent généralement de fournisseurs exigeant le règlement de l'artisan (1921-1927), 5 chèques, 23 feuillets d'annotations et calculs, 9 brevets d'invention publiés par l'Imprimerie nationale entre 1908 et 1919, décrivant des accessoires électriques. La correspondance commerciale souligne la diversité des outils avec lesquels Veaudequin travaillait. Maurice Veaudequin est né à Rueil-Malmaison en 1893. Ingénieur chimiste de formation, parisien, il se tourne vers lartisanat dart au début des années 1920, et installe son atelier de vitrailliste à Valenciennes, au 4 bis rue dOultreman. Il travaille en partie pour des édifices religieux auxquels il propose des compositions à thèmes certes traditionnels, mais exécutées selon des techniques modernes, car lindustrialisation et lArt Nouveau ont réactivé lintérêt pour le vitrail tout en en renouvelant les procédés de fabrication. Une clientèle privée fortunée compose le reste de sa clientèle : soucieux de se conformer aux goûts de lépoque ou de suivre la mode en matière de décoration intérieure, ceux qui font appel à son savoir-faire apprécient également ses capacités dinnovation. En effet, à linstar de Jules Albertini et de Jean Gaudin qui, au même moment, mettent au point et réalisent des vitraux en dalles de verre (1925-1929), dAuguste Labouret, Charles Lorin et Gabriel Loire, qui conçoivent le « vitrail en dalles éclatées à réseau de ciment armé » quelques années plus tard, Maurice Veaudequin maîtrise également une technique nouvelle, les vitraux dart en perles. Cette spécialité lui assure une certaine publicité dans son domaine, au-delà même de la région du Nord. Cependant, ainsi quen attestent ses archives, il semble que ses difficultés récurrentes à livrer ses commandes dans les délais et à payer ses fournisseurs aient terni rapidement sa réputation, le criblant de dettes et lempêchant probablement daccéder à une notoriété plus grande. Il meurt en 1939, à 46 ans. Ne subsistent actuellement que de rares traces de son activité, ce qui rend les quelques témoignages réunis ici dautant plus précieux et émouvants.

Bel état de conservation. Les frais postaux indiqués sont ceux pour la France métropolitaine et la Corse, pour les autres destinations, merci de contacter la librairie pour connaître le montant des frais d'expédition, merci de votre compréhension. The shipping fees indicated are only for France, if you want international shipping please contact us before placing your order, thank you for your understanding.