Sujet : Livres sur les FORTIFICATIONS

3 résultats

Derville, Lieutenant.

Cahier manuscrit. Cours militaire début XXe siècle. Régions du Nord et du Nord-Est. Caractéristiques physiques, organisation des frontières, fortifications.

s.l., s.n., ca 1910. 20 x 31 cm. Cahier à plats en carton fort, relié en toile registre noire, dos lisse, gardes en papier marbré, feuillets blancs lignés, tranches marbrées. 56 pages environ. Environ 56 pages manuscrites, contenant un descriptif détaillé des régions frontalières sur les plans géographique et topographique, économique, démographique, stratégique...)Région du Nord : Description physique (formation et relief, région côtière) ; Région parisienne occidentale (Pays de Caux, Picardie, Artois, Pays de Bray, Boulonnais, Somme et Basse-Seine, Vallée de l'Oise, Massif de Saint-Gobain) ; Bassin de l'Escaut (La Flandre, Le Hainaut) ; Plateaux primaires (Ardennes, Eifel, Thiérache) ; Frontières terrestres et maritimes (Tracé des frontières, résultat de 1815 ; Chemins de fer ; Organisation défensive) ; Principales ressources (Pays de Caux, Peuplement, Cultures, élevage et pêche, Industries) ; Voies de communication (Voies ferrées, voies navigables).Région du Nord-Est : Vosges. Description physique. Moselle. Meurthe ; Voies de communication (Vosges méridionales, Basses Vosges) ; Géographie économique (Population, Economie rurale, Vie industrielle). Lorraine. Description physique. Plateau lorrain. Côtes lorraines (Haye, Woëvre, Côtes de Meuse, Barrois) ; Hydrographie ; Géographie économique (Ressources et production, Industrie, Voies de communication, Tracé de la frontière). Ardennes. Description physique. Hydrographie ; Vie économique ; Voies de communication ; Organisation défensive de la frontière.

L'auteur appartient au 9e Bataillon de Chasseurs (alpins), 31e division. Bel état de conservation. Les frais postaux affichés sont ceux pour la France uniquement. Merci de contacter directement la librairie à j.clauzade@sfr.fr ou au +33618710367 pour connaître les tarifs d'expédition si vous résidez à l'étranger. Merci // The shipping fees indicated are only for France. However we ship worldwide and If you wish to know the shipping fees to your location please contact us at j.clauzade@sfr.fr or at +33618710367. Thank you.

DERVILLE, Lieutenant.

Ensemble de 3 cahiers manuscrits. Cours militaires début XXe siècle sur les campagnes militaires du Second Empire].1866 (guerre austro-prussienne) ; 1870 (guerre franco-prussienne), I et II.

s.l., s.n., ca 1910. 3 volumes. 20x 31 cm ; 23 x 36 cm. Cahiers aux plats de carton fort reliés en pleine toile registre noire, dos lisses, étiquettes scolaires sur les dos et les plats supérieurs, rubans de fermeture en tête, gouttière et gouttière sur 2 des volumes, gardes de papier marbré, tranches mouchetées ou marbrées, feuillets lignés à l'intérieur. 16 p ; 100 p ; 100 p., soit environ 216 p. manuscrites. Ces 3 cahiers manuscrits forment un cours d'art, d'histoire et de stratégie militaire, synthèse probable de diverses références bibliographiques et d'éléments originaux : l'auteur mentionne un "cours de Fontainebleau 1897", c'est-à-dire un enseignement suivi, selon toute vraisemblance, à l'Ecole d'application de l'artillerie et du génie (sise à Metz, puis installée à Fontainebleau de 1870 à 1940), les travaux du Capitaine GIlbert (Essais de critique militaire, Paris, Librairie de la Nouvelle Revue, 1890 - avec une étude sur Clausewitz et une analyse de septembre et octobre 1806 ainsi que de juillet et août 1870), ainsi que ceux d'E. Picard, chef d'escadron d'artillerie, qui publie en 1907 chez Plon un ouvrage sur 1870. La perte de l'Alsace, reprenant une série d'articles parus de 1900 à 1902 dans la Revue d'histoire rédigée à l'Etat-Major de l'Armée au sujet de la campagne militaire de l'été 1870. Le premier cahier est centré sur la campagne de 1866, qui voit s'affronter l'Autriche et la Prusse, en conflit pour assurer leur suprématie en Allemagne. Environ 16 pages manuscrites étudient les causes de la guerre, les alliances, l'organisation militaire, la situation des adversaires, les plans de campagne, la concentration des troupes, l'évolution stratégique au mois de juin, les opérations en Bohême, et les notes s'achèvent sur la victoire prussienne de Sadowa le 3 juillet 1866. 2 cartes en couleurs et trois croquis en noir et blanc, imprimés, illustrent l'épisode. L'analyse de la guerre qui oppose en 1870 la France du Second Empire de Napoléon III à la Prusse dirigeant une coalition de 24 Etats allemands occupe deux cahiers. Le premier compte environ 100 pages manuscrites, dispose d'une table des matières, est enrichi de 46 illustrations, dont 12 croquis manuscrits et 34 cartes, certaines coloriées à la main. Le lieutenant Derville suit un plan classique : causes du conflit, alliances, situation militaire, plans de campagne, mobilisation, transports stratégiques, couverture, concentration, opérations de la 1ère et de la 2e armées, Alsace, Lorraine, Châlons. Le second cahier, d'environ 100 pages manuscrites également, contient 30 illustrations, dont 7 croquis et cartes manuscrits. Il s'intéresse aux armées de province, et d'abord à la 1ère Armée de la Loire. Après avoir examiné la situation militaire de la France vers le milieu de septembre 1870, comptabilisé les troupes, le matériel, les cadres, les corps nouvellement constitués, il décrit la concentration de la 1e Armée de la Loire autour d'Orléans et les combats qui en découlent, inventorie les mesures prises pour couvrir le siège de Paris, analyse l'évolution de la situation jusqu'à fin octobre. La confusion qui règne alors avec la désorganisation militaire et la division politique (une délégation gouvernementale constituée à Tours et dirigée par Léon Gambetta est coupée du reste du gouvernement, demeuré dans Paris assiégé) obligent à adopter un nouveau plan de campagne : des opérations sont entreprises autour d'Orléans pour opérer la concentration de la 1e Armée, tandis que la décision est prise de marcher sur Paris. De nombreux échecs et retraites se succèdent lors des attaques lancées dans la région de la Loire en novembre et décembre, l'offensive et les victoires restant trop souvent aux Prussiens. La 2ème Armée de la Loire fait l'objet du chapitre suivant de l'étude : les atermoiements des officiers français (Chanzy, Freycinet...), mis en parallèle avec les plans plus judicieux des ennemis (Von Moltke, Frédéric-Charles...), expliquent les désastreux résultats obtenus à Vendôme, au Mans, puis à Laval en janvier 1871. Il est ensuite question des armées de l'Est, également à partir de la fin septembre 1870 (capitulation de Strasbourg le 27 septembre) jusqu'en janvier de l'année suivante : les premiers combats mettent aux prises avec les troupes prussiennes plusieurs corps d'armée en Bourgogne et les corps francs des Vosges. Chanzy, Cremer, Garibaldi, Bourbaki, Faidherbe, les sièges de Verdun, Vesoul, Belfort, la bataille de Villersexel, celle de Hericourt, qui précèdent de nombreuses retraites, constituent les éléments majeurs du récit. La partie suivante, consacrée à l'armée du Nord, fait le point des forces en présence dans le Nord et en Normandie, puis entreprend l'exposé des opérations menées par la première armée : Villers-Bretonneux, Pont-Noyelles, Bapaume, Saint-Quentin... Enfin, la toute dernière section aborde les 4 mois du siège de Paris : en septembre, les forces militaires françaises se contentent de lancer quelques petites opérations ou des "reconnaissances offensives", avant, dès octobre, de tenter des sorties plus importantes (châtillon, Montmesly, le Bourget, Champigny...). L'échec de celle de Buzenval, en janvier, anéantit toutefois les espoirs français, et "le 16 à minuit, est tiré le dernier coupe de canon".

Cet ensemble de cahiers appartient au Lieutenant Derville, du 9e bataillon de Chasseurs alpins, 31e division. Il offre un précieux témoignage non seulement sur la forme et le contenu des enseignements dispensés dans les écoles militaires du tournant des XIXe et XXe siècles, mais aussi sur la volonté, après une guerre qui a démontré l'impréparation de l'armée française et s'est soldée par la capitulation de Sedan, d'en tirer des leçons pour l'avenir. Aussi livre-t-il une analyse critique, sans concessions, des choix stratégiques et de la pertinence des manoeuvres tactiques opérées par les armées belligérantes, tant françaises qu'ennemies. L'humiliation de la défaite impériale, avec ses graves conséquences militaires (siège de Paris, occupation du Nord et du Nord-Est de la France), territoriales (perte de l'Alsace-Moselle), financières ("réparations" exigées par Bismark), politiques (abdication de Napoléon III, proclamation de la République, Commune de Paris) et géopolitiques (naissance de l'Allemagne, unifiée autour de la Prusse, recomposition des équilibres européens) a marqué durablement les esprits : il incombait aux nouvelles générations d'officiers, dont fait partie le lieutenant Derville à l'aube du XXe siècle, de bien connaître le passé militaire national (guerres du Premier et Second Empire) pour mieux se former aux enjeux qu'il dessinait. Bon état de conservation dans l'ensemble, à l'exception de défauts mineurs (manques et petites déchirures sur les étiquettes, infimes accrocs à la toile de reliure). Les frais postaux affichés sont ceux pour la France uniquement. Merci de contacter directement la librairie à j.clauzade@sfr.fr ou au +33618710367 pour connaître les tarifs d'expédition si vous résidez à l'étranger. Merci // The shipping fees indicated are only for France. However we ship worldwide and If you wish to know the shipping fees to your location please contact us at j.clauzade@sfr.fr or at +33618710367. Thank you.

DERVILLE, Lieutenant.

Ensemble de 4 cahiers manuscrits. Cours militaires début XXe siècle sur les campagnes militaires napoléoniennes.Campagnes de 1796-1797 ; Campagnes de 1800 et 1807 ; Campagne de 1806 ; Campagnes de 1805 et 1809.

s.l., s.n., ca 1910. 4 volumes. 20 x 31 cm ; 21 x 36 cm Cahiers aux plats de carton fort reliés en pleine toile registre noire, dos lisses, étiquettes scolaires sur les dos et les plats supérieurs, gardes de papier marbré, tranches mouchetées ou marbrées, feuillets lignés à l'intérieur. 45 p. ; 28 p. et 22 p. ; 49 p. ; 47 p. et 29 p. , soit 220 p. manuscrites au total. Ces 4 cahiers manuscrits forment un cours d'art et de stratégie militaire, synthèse probable de diverses références bibliographiques et d'éléments originaux pour chaque campagne de référence des guerres napoléoniennes. Ils couvrent la période de la fin de la Révolution française et du Premier Empire jusqu'en 1809, soit la campagne d'Italie de 1796-1797 menée par le Premier Consul Bonaparte, puis celle de 1800 également en Italie, la campagne contre la 3e Coalition en 1805, les campagnes entreprises par Napoléon 1er en 1806-1807 face à la 4e Coalition, et enfin la campagne de 1809 contre la 5e Coalition. Ils sont richement illustrés d'environ 80 cartes, croquis, schémas en noir et blanc ou en couleurs, manuscrits ou imprimés, in et hors-texte. Ils ont été truffés de nombreux feuillets tapuscrits (6 f.) ou manuscrits (13 f.), visant à compléter les notes rédigées dans les cahiers ou à conserver des informations factuelles. Chaque analyse de campagne suit un plan classique, qui admet cependant quelques variantes (pour celle de 1807 notamment) : causes du conflit, situation générale des belligérants et alliances, forces en présence et organisation des armées, plans de campagnes, manoeuvres et principales batailles. Pour la campagne d'Italie de 1796-1797, l'auteur expose le plan général des opérations (élaboré par Lazare Carnot), dresse un tableau des forces en présence, décrit les plans de campagne des belligérants, puis évoque les batailles de Plaisance, Beaulieu, Lodi, Milan, Brescia, Mantoue, Vérone, Rivoli, Bassano, et Arcole. 18 cartes et croquis (dont 3 manuscrits) illustrent ce cahier, une demi-page manuscrite est insérée in-fine. La campagne d'Italie de 1800 donne lieu à des développements sur les opérations qui précèdent la "manoeuvre de Marengo" (14 juin) ainsi que les conséquences de celle-ci. Elle met en scène les figures militaires qui contribuèrent à la victoire, telles que Masséna, Soult, Suchet, Turreau, etc. En introduction, une carte imprimée en couleurs. Dans le même cahier, l'on trouve l'étude de la campagne de 1807, traitée en trois chapitres : I/ La concentration de la Grande Armée sur la Vistule, II/ La Campagne d'Eylau, III/ La campagne d'été (qui s'achève sur la "manoeuvre de Friedland"). 9 cartes et croquis, ainsi que 6 feuillets tapuscrits concernant les victoires d'Eylau et de Friedland complètent le manuscrit, toujours fort attentif aux tactiques des généraux et maréchaux d'Empire Ney, Davout, Augereau, Murat, Soult, Bessières, Bernadotte, etc. La campagne de 1806 fait l'objet d'une cinquantaine de pages dans un cahier intitulé "Cours de stratégie". Sont cités les travaux du Capitaine Pascal Bressonnet (Etudes Tactiques sur la Campagne de 1806, Paris, Librairie Militaire R. Chapelot et Cie, 1909) et ceux du Capitaine GIlbert (Essais de critique militaire, Paris, Librairie de la Nouvelle Revue, 1890 - avec une étude sur Clausewitz et une analyse de septembre et octobre 1806 ainsi que de juillet et août 1870). C'est toute la préparation des batailles d'Iéna et Auerstadt qui est ici abordée, des plans tactiques de Napoléon et Davout soutenus par la Confédération du Rhin à la "poursuite" des troupes prussiennes ennemies, en passant par les différentes manoeuvres de la Grande Armée. La bataille victorieuse d'Iéna (14 octobre) est décrite sur un feuillet tapuscrit et sur une page manuscrite probablement destinée à être recopiée dans le cahier. S'ajoutent 26 croquis et cartes, dont 6 manuscrits, 20 pages volantes manuscrites et 2 feuillets tapuscrits.Le dernier cahier associe les campagnes de 1805 et 1809. En 1805, Napoléon affronte le Royaume-Uni, la Russie, et l'Autriche, alliés au royaume de Naples et à la Suède. Le cours rédigé sur cette campagne fait revivre les actions de Davout, Ney, Lannes, Augereau, Bessières, Murat et Bernadotte, à la tête de la Grande Armée, lors des batailles d'Ulm, des marches du Rhin au Danube, sur Vienne et en Moravie, ainsi que la fameuse et écrasante victoire d'Austerlitz sur l'armée austro-russe. En 1809, ce sont Davout, Masséna, Lefebvre, Vandamme, Jérôme et Louis Bonaparte, Lannes, Bernadotte et Bessières qui s'illustrent lors de la manoeuvre de Landshut, du passage de l'Inn, de la marche sur Vienne, du passage du Danube. Après la première défaite tactique de Napoléon 1er (bataille d'Essling), la victoire advient à Wagram les 5-6 juillet 1809, mais l'épisode appelle un bilan nuancé dans le cahier de l'officier. Environ 10 croquis et cartes, 6 pages manuscrites et 9 feuillets tapuscrits extraits d'un cours publié d'art et d'histoire militaires figurent dans ce volume.

Cet ensemble de cahiers appartient au Lieutenant Derville, du 9e bataillon de Chasseurs alpins, 31e division. Il offre un précieux témoignage non seulement sur la forme et le contenu des enseignements dispensés dans les écoles militaires du tournant des XIXe et XXe siècles, mais aussi sur la fascination qu'exerce toujours, un siècle plus tard, l'épopée napoléonienne. Il est vrai qu'en termes d'innovations stratégiques et tactiques, de principes de mobilisation des troupes, donc de bouleversement de l'art de la guerre, la période révolutionnaire et impériale constitue une véritable rupture. Des changements majeurs interviennent en effet à l'époque, qu'il s'agisse d'accentuer la mobilité des divisions, surtout en cas d'infériorité numérique, de renforcer le rôle de l'artillerie (formée d'unités indépendantes et mobiles), ou encore de réorganiser l'intendance et la logistique : sciences, nouveautés technologiques, production industrielle de l'armement, etc, sont de plus en plus mis à contribution. Apparaissent alors également le principe de "nation en guerre" et celui de la "guerre totale" (il faut infliger aux armées adverses des pertes maximales, d'où le système des "poursuites" de cavalerie après les batailles), appelés à d'importants développements au XXe siècle. La légendaire Grande Armée, ses généraux dévoués et prestigieux, ses victoires restées dans la mémoire collective (qui ne se souvient d'Iéna, Eylau, Friedland, Austerlitz, Ulm, Arcole, Wagram, ...?) demeurent autant de modèles dont les élèves officiers et leurs professeurs, bientôt confrontés au choc de la Première Guerre mondiale, continuent à s'inspirer : les cahiers appliqués, détaillés, précis, du lieutenant Derville en apportent une preuve indéniable. Bon état de conservation de l'ensemble, défauts mineurs tels que des manques et petites déchirures sur les étiquettes, infimes accrocs à la toile de reliure. Les frais postaux affichés sont ceux pour la France uniquement. Merci de contacter directement la librairie à j.clauzade@sfr.fr ou au +33618710367 pour connaître les tarifs d'expédition si vous résidez à l'étranger. Merci // The shipping fees indicated are only for France. However we ship worldwide and If you wish to know the shipping fees to your location please contact us at j.clauzade@sfr.fr or at +33618710367. Thank you.