Sujet : OBJETS

2 résultats

[LANG, Fritz ; VON HARBOU, Théa].

Metropolis.[Folioscope (ou Flip-book) tiré du film].

Paris, Kinopocket,ACE (Alliance cinématographique européenne), UFA (Universal Film AG), [1927]. 5,5 x 7 x 1 cm. En feuilles aux coins arrondis, agrafées sous couvertures souples ocres imprimées en rouge, au recto : titre du film à la chinoise encadré de deux filets, sigles de l'UFA (allemande) et de l'ACE (européenne) de part et d'autre, dans un encadrement en pointillés rouges ; au verso : mention en rouge "édité par "Kinopocket", 38 avenue de l'Opéra, Paris". (2 f.) ; 50 p. ; 3 p. (publicités) ; 2 p. Très rare folioscope ou flip-book à vocation publicitaire, agrafé, à couvertures souples, reprenant la célèbre scène du vol des avions parmi les gratte-ciel de Métropolis, afin d'accompagner la sortie du film en France, en 1927. Bel objet optique, que l'on feuillette rapidement dans le but d'obtenir une image animée, précieux témoignage des moyens publicitaires mis en oeuvre à l'époque pour "créer l'événement" autour du film de Fritz Lang, devenu mythique bien après sa diffusion en Allemagne et ailleurs. Bien complet, in fine, de 3 publicités : une pour le dépôt Nicolas (vins), une pour la voiture Voisin, une pour les garnitures automobiles Boyriven (avec la photographie de Nadia Keen) à Paris, ainsi que d'une liste des productions 1927-1928 de l'Alliance cinématographique européenne, dont Metropolis (14 titres sur 2 feuillets).

Metropolis est un monument du cinéma muet, un film de toutes les démesures, reflets de la volonté de puissance de la UFA, le plus grand groupe de l'industrie cinématographique allemande de la République de Weimar. Réalisé par Fritz Lang, sur un scénario de sa compagne Théa Von Harbou, le film lui a été inspiré par un voyage à New York qu'il a effectué pour le compte de la UFA en 1924. Le tournage dura 311 jours et 60 nuits, de fin mai 1925 à fin octobre 1926.Les chiffres sont vertigineux pour une production non hollywoodienne : 8 acteurs principaux, 36 000 figurants, dont 750 enfants et 100 Noirs, les maquettes de plus de 500 gratte-ciel, 1,3 million de mètres de pellicule, 1,6 millions de Reichsmarks pour les salaires, un coût final de de 5,3 millions de marks (alors que le devis initial était fixé à 1,5 million)... Dernier film expressionniste, premier de la "Nouvelle Objectivité", Metropolis bénéficie de caméras américaines, allemandes et françaises dernier cri, qui contribuent à ses ambitions de modernité technologique et esthétique. Il est projeté pour la première fois le 10 janvier 1927 au UFA-Palast am Zoo de Berlin, dans sa version originelle de 153 minutes, au cours d'une somptueuse soirée de gala, point d'orgue d'une exceptionnelle campagne publicitaire de l'UFA. Malgré tout, l'échec auprès du public et de la critique, immédiat, précède de peu un véritable désastre financier. Le film est dénigré notamment par HG Wells ,ou par la presse allemande de gauche qui en critique le "mysticisme", mais il est porté aux nues par l'avant-garde (Luis Bunuel en tête) et par plusieurs intellectuels français, qui ne voient pourtant qu'une version courte montrée par l'Alliance cinématographique européenne. Aux Etats-Unis, la Paramount se charge de sa distribution, mais Channing Pollock, qui méprise le film, l'a considérablement amputé et remonté à sa manière. Restauré dans les années 1980, il est redécouvert dans sa version longue originelle au Museo del Cine de Buenos Aires en 2008, et est réédité avec ses 153 minutes intégrales en 2011. Une exposition rétrospective lui a été consacrée à la Cinémathèque française en 2011-2012 : la dernière partie, consacrée à la réception du film en France, mettait en évidence les nombreux éléments publicitaires utilisés pour créer un "phénomène" Metropolis, dont des "flick-books", aujourd'hui de toute rareté. Très bel état de conservation. Les frais postaux affichés sont ceux pour la France uniquement. Merci de contacter directement la librairie à j.clauzade@sfr.fr ou au +33618710367 pour connaître les tarifs d'expédition si vous résidez à l'étranger. Merci // The shipping fees indicated are only for France. However we ship worldwide and If you wish to know the shipping fees to your location please contact us at j.clauzade@sfr.fr or at +33618710367. Thank you.

ANONYME [Madame SEGEUIL?].

Album contenant 414 échantillons de "frivolités", dentelles ou broderies réalisées à la main, au crochet ou à l'aiguille.

Sans lieu (Abbeville?), sans éditeur (pièce unique), Sans date (Circa 1880-1890). In-4 oblong - 32,5x24,5cm. Reliure en pleine percaline rouge, dos lisse, premier plat illustré de dentelle au crochet et portant la mention "Album Ouvrages au crochet". 31 planches comportant 414 échantillons. Cet ouvrage est exceptionnel de part son volume, le nombre de ses échantillons et son très beau cartonnage illustré, très original. Mentions manuscrites (postérieures?) sur la page de garde. Un pochette vide en papier marbré sur le second contre-plat.

Quelques défauts sur les plats, mors fragiles, sinon très bel et rare exemplaire. Les frais postaux affichés sont ceux pour la France uniquement. Merci de contacter directement la librairie à j.clauzade@sfr.fr ou au +33618710367 pour connaître les tarifs d'expédition si vous résidez à l'étranger. Merci // The shipping fees indicated are only for France. However we ship worldwide and If you wish to know the shipping fees to your location please contact us at j.clauzade@sfr.fr or at +33618710367. Thank you.